Accueil

Les tarifs de nos pendules

Contact

Le pendule radiesthésie

Le pendule du guérisseur

Équilibrer vos Chakras

Sixième sens et intuition

L’utilisation du Pendule pour la Radiesthésie Médicale -  La Radiesthésie : Histoire, preuves scientifiques et  applications - La radiesthésie médicale.  Le pendule au service de votre santé

La radiesthésie s’appuie sur le pendule, à des fins divinatoires, ou pour détecter les ondes. Une de ses applications est la radiesthésie médicale, faisons le point sur cette pratique utilisée par certains thérapeutes !


Comment fonctionne la radiesthésie médicale ?

Il existe différentes interprétations de ce qu’il se passe lorsqu’un radiesthésiste diagnostique un patient :

Pour certains, il existerait une résonance entre le praticien et le patient.

Pour d’autres, il s’agirait d’un phénomène purement physique : le radiesthésiste détecte les ondes électromagnétiques et leurs variations.

Enfin, ce serait un phénomène de l’ordre du mental.

Il s’agit peut-être d’un mélange de tous ces aspects. Chaque radiesthésiste est plus proche de l’une ou l’autre de ces interprétations en fonction de ses croyances et de sa sensibilité propre.

Il est généralement bon de consulter un radiesthésiste avec qui vous sentez que vous êtes « sur la même longueur d’onde ». Ce conseil vaut bien sûr dans tous les domaines thérapeutiques.

Il est aussi possible de penduler pour soi. Dans ce cas-là il faut être entraîné pour être capable de ne pas se laisser influencer par nos désirs inconscients. Ce discernement demande de la pratique, c’est pourquoi certains exercices au pendule sont réservés aux radiesthésistes confirmés.

Consulter un médecin ou thérapeute radiesthésiste

Tout médecin qui cherche à trouver l’origine des troubles de ses patients se trouve parfois face à des énigmes. Le médecin radiesthésiste peut interroger la source des problèmes, en s’appuyant sur ses hypothèses. Par exemple, si un patient se présente avec une douleur localisée, le médecin radiesthésiste prend contact avec la zone, ou demande au patient de prendre contact avec la zone, et pose ensuite ses questions. Il peut travailler avec une liste de questions, par exemple « Cette douleur est-elle d’origine nerveuse / musculaire / hépatique / psychologique, etc ? »

Une méthode très similaire est utilisée en kinésiologie, où le thérapeute questionne également le corps du patient, comme un réservoir de réponses qui n’ont pas forcément fait leur chemin jusqu’au mental. La kinésiologie utilise un système de question-réponse oui-non comme la radiesthésie, en interprétant le tonus musculaire du patient lors de la réponse. Elle se passe donc du pendule, mais repose sur des principes communs.

La planche de Bovis pour le diagnostic

Une planche de radiesthésie peut être utilisée pour fournir un support supplémentaire. Les planches de radiesthésie utilisent la plupart du temps un système de cadran gradué. Le cadran peut être composé de différents éléments : lettres de l’alphabet, chiffres ou unités de mesure. La planche la plus connue et la plus utilisée est la planche de Bovis, ou biomètre de Bovis, inventée en 1900.

Le cadran de Bovis se présente sous la forme d’une règle. Le but du biomètre est de mesurer la vitalité énergétique d’un être vivant ou d’un organisme. C’est donc un outil intéressant pour le thérapeute. Sur une planche de Bovis classique, les ondes varient de 0 à 18000 UB (Unité de Bovis).

La puissance vibratoire est divisée en trois échelles :

La première appartient au monde physique, ses valeurs varient de 0 à 10000 UB

La seconde appartient au monde énergétique, ses valeurs varient de 10000 à 14000 UB

La troisième appartient au monde spirituel, ses valeurs sont supérieures à 14000 UB.

Bovis a conduit des expérimentations en plaçant par exemple des fruits à l’extrémité du biomètre. Il avançait alors son pendule au dessus-du biomètre depuis le point zéro jusqu’à ce que le pendule se mette en mouvement au-dessus d’une gradation. Il obtient des valeurs proches de zéro pour des fruits pourris mais des valeurs autour de 8000 à 9000 UB pour un fruit fraîchement cueilli. En répétant ses observations, il parvint à établir une unité de mesure.

Questionner son traitement

La radiesthésie médicale peut aussi être utilisée par un médecin ou thérapeute pour choisir un traitement, en faire le suivi et ajuster les dosages. Il vous est peut-être déjà arrivé de sentir intuitivement qu’un traitement que l’on vous a prescrit ne vous convenait pas, ou au contraire qu’il vous convenait parfaitement. L’esprit rationnel nous donne une information, mais parfois le corps en donne une autre. Le pendule pourra mettre en évidence cette réponse du corps.

Par exemple, on peut faire l’exercice de tenir dans une main un remède, et de poser la question au pendule : « Ce remède est-il bon pour moi ? ». Il est bon de s’entraîner d’abord avec des remèdes témoins, c’est-à-dire dont on sait par avance quelle est la réponse attendue. Il vaut mieux consulter un radiesthésiste si vous avez des questions sérieuses.

La pratique de la radiesthésie médicale pour soi

Le pendule, utilisé seul, est une méthode exploratoire de nos propres décisions internes. Dans ce cas-là, le pendule vient amplifier une intuition déjà présente, mais à laquelle il peut être difficile d’accéder. On le conçoit alors comme une extension de soi, qui nous aide à nous interroger nous-mêmes.

Les réponses viennent le plus souvent de nous. Ainsi malgré son aspect magique, le pendule ne fait que nous renseigner sur ce que nous savons déjà. Il peut nous accompagner pour faire de bons choix, ou les valider. Il peut s’agir de nos choix de traitement mais aussi de nos choix diététiques (en mesurant la vitalité d’un aliment par exemple).

De manière générale il peut intervenir dans les choix liés à notre bien-être, pour nous aider à savoir avec quoi l’on résonne. On peut aussi l’utiliser pour accompagner l’autodiagnostic, en le plaçant par exemple au-dessus d’une zone affectée. On observe alors le comportement du pendule. S’il est immobile c’est qu’il y a peu d’énergie. Si au contraire, il est fortement agité, c’est qu’il y en a en excès.

Certains exercices avec le pendule ne requièrent pas un haut niveau d’entraînement. Néanmoins, il faut savoir maîtriser sa part de subjectivité. 

La radiesthésie détecte des phénomènes parfois imperceptibles pour d’autres approches du corps et de la santé. Médecins, thérapeutes peuvent donc se servir du pendule pour le diagnostic principalement. Pour eux, le pendule est un outil de repérage et de diagnostic supplémentaire. C’est aussi un outil pour entrer en contact avec soi et mieux être à l’écoute des messages de son corps.

Voici quelques mots de l’Abbé Bouly, créateur du mot radiesthésie :

« Nous vivons dans un océan de radiation que nous ne percevons pas : des effluves invisibles émanants de toutes choses. Il ne s’agit que de déceler leur existence en constituant soi-même un détecteur vivant. Une fragile antenne permet de capter plus aisément les radiations cachées : c’est la fameuse baguette du sourcier. Je ne suis qu’un chercheur de vibration et c’est tout… »


Qu’est-ce que la radiesthésie ?

La radiesthésie est un art qui repose sur l’utilisation des radiations ou ondes magnétiques. Pour certains c’est une science, et sa pratique est basée sur des observations. Le mot radiesthésie vient du préfixe latin « radio- » radiation (de « radius », rayon) et du grec « aisthesis, » sensation. Il signifie donc « aptitude à percevoir les radiations ».

Les applications de la radiesthésie sont multiples au travers de l’histoire. La radiesthésie se pratique principalement avec un pendule divinatoire ou une baguette de sourcier.


L’histoire de la radiesthésie

La radiesthésie est utilisée depuis des siècles à des fins variées.

La radiesthésie en Égypte

En Égypte, des fouilles effectuées dans des tombaux de la Vallée des Rois ont permis de découvrir des boules de bois percées, autour desquelles passe un fil et ressemblant étrangement à des pendules de radiesthésie. Il n’existe pas de preuve que les égyptiens utilisaient cet objet pour pratiquer la radiesthésie.

Par contre on sait qu’il était utilisé sous l’ancienne Égypte dans des rituels de magie ou en ésotérisme. Il a depuis servi d’inspiration aux fameux pendules égyptiens, amulette Ouadj ou pendule Thot, très prisés de certains radiesthésistes à l’heure actuelle.

L’évocation de la radiesthésie dans la Bible

Selon la tradition biblique, Moïse avait la réputation d’être un excellent sourcier, faisant jaillir l’eau du rocher (Nombres 20:11). Il en est d’ailleurs le saint patron.

La radiesthésie au temps des Grecs et des Romains

Les Grecs ou les Romains utilisaient quant à eux les baguettes dans un but divinatoire et pour détecter des sources d’eau souterraines. Les troupes de Jules César ont ainsi régulièrement utilisés les baguettes pour trouver des sources d’eau, très utiles pour le choix de l’emplacement des légions. Au Moyen Age, la recherche de sources d’eau était capitale. Les sourciers utilisaient alors des baguettes pour les localiser plus facilement. C’est à cette époque qu’est née la confusion entre sourcier et sorcier.

Développement de la médecine magnétique au 17ème siècle

Au 17ème siècle, époque de la diffusion de la « médecine magnétique » dans la lignée de Mesmer, les baguettes ont commencé à être utilisées dans la recherche de minerais.

Les célèbres époux Beausoleil ont réussi de nombreuses prospections de minerais dans toute l’Europe avant d’être rapatriés en France par le surintendant des Mines du royaume. Il souhaitait leur faire trouver un maximum de gisement dans le sol français pour renflouer les caisses de l’État.

Les époux Beausoleil avaient mis au point une technique fondée sur la création de 7 baguettes différentes. Chacune servait à détecter un métal spécifique :

La lumineuse pour l’or

La sautante pour le cuivre

L’éblouissante pour l’argent

La battante pour l’étain

La trépidante pour le plomb

La tombante pour le fer

La relevante pour le mercure

Le couple Beausoleil a découvert plus de 150 mines et de nombreuses sources ! Malgré cela ils finirent leurs jours en prison, inculpés pour sorcellerie à la demande de Richelieu.

C’est également au 17ème siècle que seraient apparus les premiers pendules sous leur forme la plus basique (anneau suspendu à un fil).

L’appellation de la radiesthésie apparue au 20ème siècle

C’est bien plus tard, en 1929, que l’appellation « radiesthésie » est apparue, inventée par l’Abbé Bouly. Nous lui devons également de nombreuses découvertes : sources profondes, cimetières mérovingiens, souterrains dans des châteaux médiévaux…

On constate d’ailleurs un fait surprenant tout au long du 20ème siècle : la plupart des grands radiesthésistes ont appartenu à l’église : outre l’Abbé Bouly, on peut citer l’Abbé Mermet (inventeur de la radiesthésie à distance dite télé-radiesthésie), l’Abbé Bayard, le Révérant Père Bourdoux… Pourquoi un tel engouement de la radiesthésie dans le clergé ? La prière, la maîtrise de soi et la méditation, auxquels s’exercent les hommes d’église n’y sont certainement pas étrangères.

Le mot radiesthésie est devenu si populaire qu’il a presque fait disparaître l’appellation de rhabdomancie utilisée jusqu’alors (l’art de la divination à la baguette).

La radiesthésie aujourd’hui

Avec l’essor de la médecine moderne, elle devient malheureusement de moins en moins reconnue. Elle continue néanmoins à être utilisée à des fins diverses comme la recherche d’eau et de métaux. L’accès à l’eau n’était autrefois pas aussi facile qu’aujourd’hui, notamment dans certaines régions du monde, et un sourcier était d’une grande aide. A l’aide de baguettes, de pendules ou d’autres outils, les magnétiseurs d’antan repéraient aussi les points où ils pouvaient trouver des métaux, au même titre que les détecteurs électroniques d’aujourd’hui.

La radiesthésie d’après la science

Les travaux du Pr. Yves Rocard

La pratique de la radiesthésie repose sur l’idée que l’organisme du sourcier réagit à la variation des champs magnétiques terrestres dus à la présence d’eau ou de métaux dans le sol. Cette théorie est défendue par le professeur Yves Rocard qui a découvert l’existence de centres récepteurs magnétiques chez l’être humain.

Le physicien américain R.N. Baker a quant à lui découvert l’agent physique qui rend les sourciers sensibles à la présence d’eau courante par la présence de magnétite dans le corps humain. La sensibilité de l’homme à l’eau est la plus commune. Selon le Dr. Rocard, 50% des individus qui en font l’expérience peuvent voir tourner la baguette dans leur main en présence d’eau souterraine. Essayez par vous-même !

Le Professeur Yves Rocard était un physicien français reconnu, pratiquant la radiesthésie. Dans la deuxième partie de sa carrière il publie des études sur la radiesthésie dont « La science et les sourciers » qui lui valent de vives critiques.

Alors que la radiesthésie est incessamment traitée de pseudo-science, il n’a jamais cessé de la défendre. Il fait référence à deux chercheurs américains, Kirschvink et Gould, qui affirment que tous les êtres vivants sont magnétiques. Ces deux biologistes ont prouvé que les cellules humaines contiennent des cristaux de magnétite. Il en est de même pour les baleines, les pigeons, les dauphins, les abeilles ainsi que bien d’autres animaux. Kirschvink et Gould détectent que ces cristaux de magnétite ne se trouvent pas en quantité égale d’un être à l’autre. Selon Yves Rocard, c’est la raison pour laquelle les sourciers et les magnétiseurs peuvent mieux capter les ondes qu’une personne lambda.

Ce qui paraît être un don aurait donc une base biologique.

Radiesthésie et magnétisme

Le magnétisme est indissociable de la radiesthésie. D’ailleurs, les spécialistes en radiesthésie ne peuvent se passer de parler de magnétisme et d’ondes.

Le magnétisme peut être entendu sous deux sens principaux :

Dans son acceptation scientifique, il désigne les différentes forces exercées entre deux aimants, ainsi que le magnétisme terrestre et l’ensemble des phénomènes touchants des corps soumis à des champs d’induction électrique (électromagnétisme). La science étudie donc les actions des champs magnétiques sur les organismes vivants.

Dans son acceptation ancienne, le mot magnétisme fait aussi référence à la théorie de Mesmer, et au fluide magnétique des personnes. Ces concepts appartenant à l’ésotérisme et à la parapsychologie ne sont généralement pas acceptés par la science.

Mesmer était un médecin et un scientifique mais ses travaux ont été largement critiqués. Cela participe sûrement à discréditer la notion même de magnétisme auprès de la communauté scientifique. Pour Mesmer, le « magnétisme animal » permettait de guérir, et pouvait être transmis d’une personne à l’autre par le biais de « passes ». Ce magnétisme est néanmoins différent du magnétisme terrestre, clairement reconnu par les sciences naturelles.

Ondes électromagnétiques et courants telluriques

La radiesthésie détecte des ondes électromagnétiques qui peuvent caractériser des courants et des réseaux telluriques. Le courant tellurique est lié au magnétisme terrestre : c’est le courant électrique de la terre. Les réseaux électromagnétiques sont affectés par différents éléments, en particulier l’eau, qu’elle soit souterraine ou apparente, et les métaux.

Le réseau Hartmann, par exemple, est un réseau électrique lié au nickel. Il se présente sous la forme d’un maillage. Selon Hartmann, il est nocif de se trouver sur l’un de ses croisements, ou nœuds. La géobiologie est une discipline qui travaille avec différents réseaux, liés à différents métaux (maillage Wissman pour l’aluminium, Peyré pour l’or, Curry pour le fer, etc.)

Les applications de la radiesthésie

La Radiesthésie médicale

Comme son nom l’indique, la radiesthésie médicale aide à repérer certaines maladies grâce au pendule (cela nécessite bien entendu que le radiesthésiste dispose des compétences médicales requises). Le rôle du radiesthésiste dans ce cadre ne sera pas de guérir mais plutôt de détecter et constater les déficiences organiques. Il utilisera notamment l’échelle de Bovis pour mesurer le taux de vitalité énergétique du patient.

La radiesthésie peut également être utilisée dans un cadre médical pour aider au choix du traitement et au contrôle de son efficacité.

Différents thérapeutes intègrent le pendule dans leur pratique comme, par exemple, la kinésiologie appliquée. Elle est basée sur une réponse fournie par le tonus musculaire du patient au lieu du pendule. On questionne le corps comme on questionnerait un pendule, avec des questions fermées auxquelles on répond par oui ou non.

La Géobiologie

La radiesthésie peut renseigner sur la structure énergétique

La radiesthésie peut vous renseigner sur la structure énergétique d’un lieu, comme, par exemple, votre maison.

Il arrive que nous nous sentions peu à l’aise dans certains lieux sans savoir pourquoi. On peut utiliser le pendule ou des baguettes de radiesthésie en posant des questions sur le lieu, pour voir s’il s’agit là d’un malaise lié à l’énergie du lieu.

Par exemple, une femme emménage dans un nouvel appartement et se rend compte qu’elle dort très mal après quelques semaines. Elle fait appel à un radiesthésiste qui établit qu’une source d’eau passe en dessous de l’appartement, exactement en dessous de là où elle a placé son lit. La solution ? Déplacer le lit et neutraliser l’espace au-dessus de la source.

Différence entre la géobiologie scientifique et la géobiologie en radiesthésie

Étymologiquement, géobiologie signifie étude de la relation entre la terre et les être vivants (géo et biologie). Cependant, il est important de bien nuancer la géobiologie scientifique et la géobiologie en radiesthésie.

En effet, la géobiologie scientifique se reporte à l’histoire naturelle des êtres vivants et de la terre, il s’agit d’une branche de la paléontologie. Quant à la géobiologie en radiesthésie, elle observe et étudie l’impact des ondes émises par la terre sur les êtres vivants. Certaines de ces ondes peuvent être bénéfiques pour l’être humain alors que d’autres peuvent être pathogènes. Ainsi notre lieu d’habitation peut faire notre bonheur ou à l’inverse nous créer une maladie.

Par exemple, si votre salon est partiellement situé au-dessus d’un point de maillage, vous remarquerez que vos invités préfèrent tous un siège à un autre. Ce lieu, évité de nos congénères sera au contraire très apprécié des chats, qui sont un excellent indicateur énergétique.

Vous avez sûrement aussi remarqué que dans certaines maisons vous vous sentez bien et avez envie d’y rester alors que dans d’autres vous êtes tendus et mal à l’aise. Cela peut être dû au maillage électromagnétique du lieu.

Mesurer le taux vibratoire de son environnement grâce à la radiesthésie

Grâce à la radiesthésie (et au pendule), il est possible de mesurer la qualité vibratoire de votre environnement. Cela peut servir à l’aménager pour vous y sentir le mieux possible. Vous pouvez pour cela utiliser des cadrans de radiesthésie qui vous aideront notamment à définir le taux vibratoire d’un lieu et les éléments nuisibles.

C’est un bon outil pour organiser l’espace, choisir l’emplacement d’une maison, de meubles ou des matériaux… La recherche d’eau (sourcellerie) et la recherche de métaux continuent aussi d’être pratiquée au pendule par des pratiquants de la géobiologie, malgré les outils modernes existants.

La Divination ou recherche d’objet et de personnes disparues

La radiesthésie permet également de rechercher des personnes disparues ou encore des objets. C’est une technique qui nécessite l’utilisation d’un pendule.

Cette pratique consiste à « interroger » le pendule afin d’obtenir une réponse précise. Elle nécessite dans un premier temps d’établir une convention avec le pendule, puis la pratique se fait avec beaucoup de concentration, un calme absolu ainsi que de l’entraînement. Les ondes magnétiques vont faire tourner dans un sens ou dans un autre, peu après que la question est posée.

Poser des questions simples et précises

Comme avec tout art divinatoire, il est important de poser des questions simples, claires et précises. Ainsi, il faut poser une succession de questions simples et non une longue question difficilement compréhensible.

Supposons par exemple que vous soyez à la recherche d’une personne disparue. Ne formulez pas une question complexe comme : « Est-ce que Sonia est partie de son plein gré ou est-ce qu’elle est perdue ou retenue contre son gré quelque part ? Est-ce qu’elle va bien ? » .

Posez plutôt les questions une par une, comme ceci :

– Est-ce que Sonia va bien ? => Attente de réponse

– Est-ce que Sonia est retenue contre son gré ? => Attente de réponse

– Est-ce que Sonia est à [VILLE] => Attente de réponse

– Est-ce que Sonia est à [QUARTIER] => Attente de réponse.

– Et ainsi de suite

Vous l’aurez remarqué, les questions sont toutes fermées c’est-à-dire que les réponses attendues sont soit « OUI », soit « NON » soit « Je ne sais pas ». Au fur et à mesure que l’entretien se déroule, les questions deviennent alors de plus en plus précises et permettent d’avoir des éléments exploitables pour les recherches.

Prendre ses précautions pour soi-même et le pendule

Cependant, trop de questions ne font que rallonger la durée de l’entretien. Comme il s’agit d’une pratique qui nécessite beaucoup de concentration, il faut faire en sorte de ne poser que les questions pertinentes pour ne pas vous fatiguer inutilement et de vous déconcentrer.

Attention, il faut savoir que le pendule ne donnera pas de bonnes réponses si vous pendulez pour vous-même ou pour quelqu’un (ou quelque chose) qui vous tient à cœur. En effet, la subjectivité va brouiller les ondes magnétiques et ainsi modifier les résultats. Dans ces cas-là, demandez à quelqu’un d’autre de penduler pour vous, en votre absence.

Un radiesthésiste entraîné peut aussi déterminer la profondeur d’un puits, localiser un objet ou une personne portée disparue, déterminer si l’enfant que porte une femme enceinte est un garçon ou une fille, etc.

Les outils du radiesthésiste

La radiesthésie au pendule

Le pendule est un outil relativement moderne. Il est né au début du 19ème siècle. C’est le physicien Strasbourgeois Gerboin qui le découvrit suite à des expériences menées avec un anneau suspendu au bout d’un fil. Cet outil pouvait réagir comme la baguette du sourcier. Peu à peu s’est donc imposée l’idée qu’un objet suspendu au bout d’un fil était capable de réagir à certaines vibrations provenant du sol, des métaux, de l’eau…

Le pendule est un prolongement de votre corps et de votre esprit, il amplifie votre perception des ondes, sans même que vous vous en rendiez compte.

L’utilisation du pendule divinatoire est très variée et c’est d’ailleurs son grand avantage. Il peut s’utiliser soit par convention oui-non, soit sur une planche de radiesthésie. Les planches graduées permettent d’interroger de façon plus détaillée.

Il est donc possible d’obtenir des réponses pour des problématiques très variées grâce au pendule.

Les baguettes de sourcier

Les baguettes de sourcier servaient autrefois à trouver les points d’eau. La baguette est relativement facile à fabriquer à partir d’une branche fourchue de saule ou de noisetier, dont on a préalablement enlevé les bourgeons et les feuilles. Il existe des sites internet qui proposent des tutoriels pour fabriquer sa propre baguette fourchue.

Une fois la baguette aux bonnes dimensions, il ne reste plus qu’à apprendre à la tenir convenablement. Les paumes de la main tournées vers le haut, refermez les paumes de sorte à serrer les branches de la baguette entre vos mains. Ensuite, écartez vos mains l’une de l’autre pour que la baguette soit soumise à une certaine tension. Attention, il ne faut pas trop écarter les fourches sinon la baguette risque de se briser.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à vous déplacer sur le terrain où vous vous trouvez pour trouver votre point d’eau. Généralement, la baguette bascule vers le haut ou vers le bas lorsque vous vous approchez du but. Ce sont les ondes qui agissent. Au début, la réaction de la baguette peut être difficilement perceptible. Mais avec de la pratique, vous verrez que la baguette se montrera plus loquace que jamais !

Il est également possible de remplacer la baguette de sourcier traditionnelle par des baguettes de sourcier parallèles. Les baguettes de sourcier parallèles se tiennent les poings fermés, les bras le long du corps et les avant-bras relevés, pratiquement à l’angle droit. Suivant la convention établie, un écartement intérieur ou extérieur des baguettes est le signe qu’une onde a été détectée. Elles ont la même utilisation que les baguettes de sourcier classiques (chercher de l’eau, identifier toutes sortes d’ondes, de sources ou d’objets dans le sous-sol).

Il est possible d’une grande précision avec la baguette, mais son inconvénient est qu’elle ne permet pas de recherches multiples, comme c’est le cas avec le pendule.

L’antenne de Lecher

L’antenne de Lecher est un outil en radiesthésie qui rend hommage au grand physicien allemand Ernst Lecher à qui l’on doit la mesure vibratoire ainsi que la vitesse de l’onde électromagnétique.

Cependant, l’antenne de Lecher a été inventée par Reinhard Schneider, un autre physicien allemand. Par la suite, ladite antenne a été améliorée par le Professeur Walter Kunnen. C’est ce dernier d’ailleurs qui a décidé d’utiliser l’antenne de Lecher dans le domaine de la médecine.

Au total, ce sont cinq chercheurs de spécialités différentes qui ont contribué à l’optimisation de l’antenne de Lecher.

La forme définitive de l’antenne de Lecher est la suivante : deux fils de Lecher disposés en parallèle, entre lesquels se trouvent un système de graduation et un curseur. Une masse est également reliée à l’antenne grâce à un fil de masse. Au fur et à mesure que les ondes varient, le curseur bouge. Pour information, l’unité de mesure utilisée par l’antenne de Lecher est le gigahertz ou Ghz.

On tient l’antenne grâce à ses deux branches latérales, qui rappellent aisément la partie fourchue de la baguette du sourcier. D’ailleurs, l’antenne de Lecher se tient de la même manière que la baguette du sourcier.

Cet outil permet alors de déceler des problèmes dans bien des domaines, comme les maladies, les failles telluriques. Mais il est également possible de l’utiliser comme aide à la navigation, il permet de repérer les quatre points cardinaux rien qu’à la mesure des ondes magnétiques.

Les planches de radiesthésie

Rappelons-le, le mot radiesthésie signifie étymologiquement « sensibilité au rayonnement ». Si certains des outils énoncés ci-dessus ont permis de détecter et d’interpréter les ondes, la planche de radiesthésie va permettre d’obtenir des réponses plus précises sur un plus grand nombre de choix. Les planches de radiesthésie utilisent la plupart du temps un système de cadran avec les différentes options disponibles. C’est un support qui s’utilise avec le pendule.

Par exemple le cadran peut être composé des lettres de l’alphabet pour obtenir des réponses sous forme de mots ou phrases, de pourcentages, potentielles causes de perturbations…

La planche la plus connue et la plus utilisée est la planche de Bovis. Elle a été inventée en 1900 par Alfred Bovis, d’où son appellation. Il s’agit d’une planche permettant de mesurer la vitalité énergétique d’un lieu ou d’un corps.

Sur un cadran de Bovis classique, les ondes varient de 0 à 18000 UB (Unité de Bovis). D’ailleurs, la puissance vibratoire est divisée en trois secteurs :

 Le premier secteur appartient au monde physique, les valeurs varient de 0 à 10000 UB

 Le second fait référence au monde énergétique, les valeurs varient de 10000 à 14000 UB

 Le troisième secteur est dans le domaine du spirituel, les valeurs sont supérieures à 14000 UB.

Vous pouvez très bien fabriquer vos propres planches de radiesthésie en fonction de la problématique sur laquelle vous travaillez. Il est bien sûr aussi possible de s’en procurer dans le commerce.

Pendule radiesthésie médicale : La radiesthésie dite médicale s'appuie, elle, sur le pendule pour identifier la source d'un dysfonctionnement (nerveux, circulatoire,  La radiesthésie médicale. Le pendule au service de votre santé Le pendule de radiesthésie est un formidable outil au service de la santé et une aide précieuse au diagnostic. La radiesthésie détecte des phénomènes parfois imperceptibles pour d'autres approches du corps et de la santé. Médecins, thérapeutes peuvent donc se servir.