Quel pendule utiliser pour la radiesthésie médicale ?

 Il est important de savoir que le pendule utilisé dans la radiesthésie médicale est spécifique.

RADIESTHÉSIE - LA RADIESTHÉSIE MÉDICALE

Extrait du cours de radiesthésie dans les formations Médecine Vibratoire Quantique et Magnétisme-radiesthésie


Présentation



On a beaucoup écrit sur la radiesthésie médicale et des articles récents ont montré qu'il n'y a même pas accord sur la définition des actes qui peuvent être compris dans cette subdivision de notre art.

Afin d'édifier une construction définitive et de couper court à toutes discussions oiseuses, nous commencerons par définir les objets de notre étude: quand nous aurons établi la technique de la radiesthésie médicale et démontré ses possibilités, nous exposerons notre position - qui est très nette - à l'égard de ce sujet si controversé.

Nous pouvons toutefois faire immédiatement justice d'une opinion insoutenable qui a tout de même été publiée : le radiesthésiste peut découvrir certaines vérités dans quelques domaines mais celui de la médecine lui serait interdit ! Cela est proprement absurde: on pourrait découvrir une caverne dans un sous-sol, mais non dans un poumon, une fissure d'un terrain pas celle d'un anus ?... Le médecin qui professe cette opinion nous rappelle celui qui nous refusait la possibilité de découvrir un orteil manquant sur une planche anatomique, mais qui, un mois plus tard, nous demandait de rechercher, sur plan, sa montre qu'on venait de lui voler.


Définition de la radiesthésie médicale



Nous groupons, sous la rubrique " radiesthésie médicale ", toutes les opérations radiesthésiques qui se rapportent à l'état de santé de l'être humain. Comme l'opération radiesthésique est toujours une découverte, on peut définir la radiesthésie médicale: " La découverte, avec le pendule ou la baguette, de tout ce qui intéresse la santé de l'homme ou de l’animal.

Ce domaine est très vaste. Il comprend :

1) La mesure des éléments chiffrés qui caractérisent la santé: indice de vitalité, pouls, température, tension artérielle, nombre de globules rouges, taux divers d'urée, de cholestérol, etc...

2) La découverte des organes atteints et des fonctions qui subissent un ralentissement ou une exagération (hypo ou hyperfonctionnement), la localisation des corps étrangers absorbés ou introduits par traumatismes, etc.

3) Le diagnostic, c'est-à-dire la classification du malade dans l'une des catégories d'états morbides connus.

4) La découverte du ou des remèdes dont l'application est nécessaire en vue du retour à la santé : le choix des aliments utiles et la recherche des bonnes conditions de la vie.


Le diagnostic



A la lecture de cette liste aux quatre points, il semble que les trois premiers soient peu intéressants par rapport au quatrième qui résout le problème de la santé en guérissant le malade et en lui enseignant à éviter la maladie. En effet, les détails relatifs à des organes divers n'ont pas d'intérêt si la guérison peut être obtenue sans qu'on soit obligé de les connaître.

Tout radiesthésiste doué de sens critique a fait cette remarque : il a conclu à l'inutilité du diagnostic en radiesthésie. Il s’agit pourtant là d’une erreur fondamentale car soigner sans connaître ce que l’on soigne est quelque peu aberrant. De plus l’établissement d’un diagnostic le plus précis possible nous orientera vers le choix d’une technique de traitement (élixirs minéraux, floraux, aromathérapie, phytothérapie, etc…) et de fait nous fera gagner un temps précieux.

Le diagnostic est nécessaire au médecin qui ne peut généralement connaître le remède à administrer qu'après avoir observé des signes cliniques, défini la maladie correspondante selon ses connaissances professionnelles et, enfin, choisi la thérapeutique parmi celles qui sont usuelles au moment de l'examen médical.
Il serait vraiment prétentieux pour nous radiesthésistes de prétendre nous passer de cette étape.

On connaît les caractères particuliers du diagnostic qui diffèrent d'après la classe de l'opérateur : on peut dire, sous une forme simplifiée et avec assez d'exactitude, que le diagnostic est clinique, symptomatique ou causal selon que son auteur est médecin allopathe, médecin homéopathe ou radiesthésiste médical.

Les médecins admettent que le diagnostic est une nécessité causée par l'impossibilité de trouver, d'emblée, le remède convenant au malade: il est aussi une « formalité de passage psychologiquement nécessaire car le malade désire savoir ce qu'il a ». Même si souvent nous recevons la visite de « patients » qui arrivent avec leur diagnostic médical il est à mon sens primordial de continuer les recherches ne serais ce que pour établir le causal



Diagnostic radiesthésique



Bien qu'il puisse obtenir la connaissance immédiate du remède approprié, le radiesthésiste doit savoir établir un diagnostic, ne serait-ce qu'afin d'aider le médecin.

Remarquons que le diagnostic du radiesthésiste peut être causal, mais qu'il ne l'est pas dans tous les cas, comme certains confrères paraissent le croire.

Le diagnostic causal qui détermine la cause du mal et, par conséquent, permet de l'attaquer à ses racines, est découvert par le radiesthésiste qui pose la question en conséquence. Si celui-ci se contente de « constater les dégâts », il fera le même diagnostic que le médecin traitant, lequel a abandonné depuis longtemps la recherche des causes morbides, recherche qu'il classe sous l'étiquette « étiologie ».


L'accord des divergences



Il ne faut pas s'étonner de voir médecin et radiesthésiste fournir, pour le même malade, au même instant, des diagnostics différents: cela prouve simplement que le radiesthésiste a fait son métier consciencieusement, avec le maximum d'efficacité et qu'il a découvert la cause alors que le médecin n'a pu qu'observer les effets.

C'est dans ces conditions que la science du médecin va intervenir en pleine lumière car il sait si un rapport de causalité unit les deux observations: il peut donc vérifier simultanément les conclusions de deux spécialistes opérant isolément et différemment; puis, appliquant les connaissances médicales qu'il est seul à posséder, il peut, à coup sûr, s'attaquer à la cause et neutraliser les effets.

Le radiesthésiste doit savoir effectuer le diagnostic causal qu'il est pratiquement le seul à pouvoir obtenir dans tous les cas.

On voit que les divergences entre les diagnostics du médecin et du radiesthésiste sont éminemment profitables au malade: ces divergences, loin de prouver l'erreur de l'un des juges, peuvent, au contraire, démontrer leur virtuosité.

Par voie de conséquence, cela nous fixe absolument sur la valeur radiesthésique des médecins qui disent vérifier, par la radiesthésie, leur diagnostic médical.


Compétences du radiesthésiste



Le radiesthésiste peut découvrir ce qu'il veut découvrir.

Il est donc capable, du premier coup de baguette ou de pendule, de trouver le remède convenant au malade et ensuite la dose la mieux appropriée à l'état particulier de son client.

Un grand nombre d'opérateurs ne cherchent pas autre chose, agissant, en somme, comme les animaux eux-mêmes.

Ils imitent leurs frères inférieurs dont l'instinct n'est pas faussé par les servitudes de la nature humaine qui sont :

La crédulité, les superstitions, la publicité abusive et le charlatanisme.

Il est cependant regrettable de se limiter à cette simple fonction puisque « nous pouvons découvrir ce que nous voulons découvrir »

Cependant tous les cas ne sont pas justiciables de cette technique : certains malades doivent être débarrassés chirurgicalement de quelques corps étrangers ou tissus dont l'état devient dangereux pour l'organisme tout entier. D'autre part, il est avantageux de savoir, par une mesure, vérifier la disparition progressive d'une déficience ; le radiesthésiste doit savoir prendre une température, suivre l'évolution de l'indice de vitalité, etc...

Par conséquent, la liste aux quatre points, établie au début de cette leçon, représente bien le programme d'étude du radiesthésiste médical qui veut rendre service dans toutes les limites de sa compétence.

Cette liste est visiblement établie en tenant compte des techniques habituelles du médecin, mais il se trouve qu'elle groupe, dans chacun de ses quatre points, des recherches qui, au point de vue de la radiesthésie, sont absolument comparables: nous resterons donc soumis aux exigences d'un exposé logiquement ordonné en étudiant successivement ces quatre points.


Les mesures



Rappelons que mesurer une grandeur c'est chercher le chiffre qui caractérise cette grandeur au point de vue de la quantité. Tout peut se mesurer: poids, température, dureté d'un métal, viscosité d'un liquide, etc., et même, comme nous le verrons bientôt, toutes les tendances ou facultés humaines de quelque ordre qu'elles soient.
.


Magnétisme c'est quoi docteur ?



Ce que nous appelons « magnétisme » est la capacité de l’être humain mais également de beaucoup pour ne pas dire de tout ce qui vit d’agir sur son environnement par le magnétisme qui émane de du système électro-magnétique qui sous-tend la vie.

Suivant les diverses philosophies, doctrines ou religions l’homme a de tout temps reconnu cette force et l’utilise depuis la préhistoire, que l’on l’appelle, force vie, prana, ou autre il s’agit de la même énergie à savoir celle qui nous anime et anime tout ce qui vit.

De cette introduction il découle une vérité première tout ce qui vit est « magnétiseur ». Mais qu’en est-il de la pratique thérapeutique du magnétisme par l’homme, qui peut devenir magnétiseur professionnel et quelles connaissances sont-elles nécessaires ?

A la première question je répondrai que toute personne qui accepte de travailler peut utiliser le magnétisme pour soigner les autres, mais également les animaux et les plantes.

A la deuxième question je répondrai, qu’au premier abord il n’est nul besoin de connaissances particulières puisque nous fonctionnons tous avec un équilibre électro-magnétique. Mais en y réfléchissant mieux et au regard de certaines erreurs graves il semble pourtant qu’un minimum de connaissances dans la manipulation des énergies et un minimum de connaissances en physiologie et en anatomie soit un préalable quasi nécessaire et ce pour protéger tout autant le magnétiseur lui-même que son patient.

La première des choses à connaître est le sens de circulation des énergies dans l’être humain. En effet, on nous parle d’imposition des mains, pourtant notre main droite n’a pas la même action que la gauche, l’une envoie l’énergie, l’autre la prend,

Pour un droitier on appelle donc main de naissance ou main qui prend, la main opposée à la latéralité dominante donc la main gauche. Pour un gaucher le schéma est naturellement inversé. En résumé nous pouvons dire du droitier que sa circulation d’énergie est lévogyre et du gaucher qu’elle est dextrogyre soit l’un dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et l’autre dans le sens des de la montre.

Ainsi on en déduira fort logiquement que la main qui donne sera la main principale du magnétiseur pour envoyer l’énergie, la main qui prend sera sa main principale pour prendre et rejeter en quelque sorte le mal.

La deuxième des choses à connaître est la nature de l’énergie que nous utilisons ou plus exactement sa source de cette énergie. Ici plusieurs écoles semblent s’affronter l’une qui prétend que le magnétiseur utilise son énergie propre !!! et l’autre une énergie qu’il canalise ???

Dans le premier cas (utilisation de sa propre énergie) le magnétiseur va donc comme une pile se décharger en transmettant au sujet, cette décharge d’énergie va forcément le fatiguer beaucoup, donc le fragiliser et l’exposer à conserver contre son gré certes, mais à conserver une partie des vibrations négatives de maladies ou de souffrances qu’il enlève du corps du sujet. Nonobstant le danger que représente pour le magnétiseur cette manière de travailler, il est évident qu’il existe un danger pour le patient à savoir que le thérapeute retransmette les vibrations négatives accumulées.

Dans le deuxième cas le magnétiseur va apprendre à canaliser l’énergie cosmique dans laquelle nous baignons tous en permanence. Cette énergie est plus puissante que l’énergie tellurique ou matière et en quelque sorte programme cette dernière pour qu’elle agisse directement sur la matière dont elle est issue. Là intervient la notion d’infinitude, à savoir que l’énergie utilisée ne peut pas s’épuiser et en même temps une notion de protection du thérapeute qui conserve la protection de son énergie propre et ainsi ne s’épuise pas. Pour reprendre l’image ci-dessus, nous pouvons dire que la pile est sans cesse en charge maximum.

A ce stade certains poseront la question mais s’il y a deux énergies une cosmique et une tellurique qu’appelle-t-on l’énergie universelle ? La réponse est on ne peut plus simple l’énergie universelle est l’union des deux la cosmique et la tellurique en osmose équilibrée. Nous pouvons en conclure « de facto » que le Reiki est une forme de magnétisme.

Pourquoi et comment ça marche ?


Plusieurs facteurs d’actions sont à décrire, l’action immédiate, l’action différée et l’action à distance.

L’action immédiate a très bien été décrite par plusieurs scientifiques dont le Professeur Rocard. La main du magnétiseur dégageant de la chaleur provoque chez le sujet un appel sensitif au cerveau qui envoie vers la zone magnétisée des décharges d’endomorphine (morphine endocrinienne) qui a pour effet rapide de calmer la douleur.

L’action différée est pour sa part liée au domaine informationnel. L’intention du thérapeute programme en quelque sorte l’énergie qu’il manipule et envoie donc des informations aux cellules malades ou en souffrance par le biais de la résonnance des trois centrioles de silice que contiennent les mitochondries (centrale d’énergie de la plupart des cellules). Cette information si elle est correctement interprétée et suffisante va déclencher les réflexes d’auto guérison du corps du sujet. Nous pouvons dès lors parler d’action quantique (quanta = paquets informationnels).

L’action à distance n’est plus du magnétisme à proprement parlé, puisque l’échange énergétique thérapeute/sujet ne se fait plus en présentiel. Là nous sommes complètement dans le quantique, à savoir que l’information que le thérapeute va transmettre voyage à la vitesse de la lumière et va se connecter aux énergies du sujet en état de réception pour comme ci-dessus reprogrammée en quelque sorte les secteurs défectueux du programme cellulaire concerné. Aussi surprenant que cela paraisse le travail à distance est plus simple parce que tout le monde est capable d’agir par la pensée, celle-ci étant toujours créatrice que ce soit par les peurs (mal à dit) ou par l’empathie (je te soigne).

Je vais arrêter là cet article et je reste bien sûr à la disposition des personnes qui voudraient approfondir le sujet.


Définition de la radiesthésie



Citons Maurice Le Gall dont la définition semble la plus sensée :


« Tous les radiesthésistes emploient un instrument: pendule ou baguette, dont ils attendent un certain mouvement; c’est au moment où ce mouvement se produit qu’ils annoncent leur découverte. En effet, avant de prendre en mains l’instrument, ils avaient convenu avec eux-mêmes que tel mouvement correspondrait à telle vérité cherchée. Ce mouvement, attendu comme un mouvement inconscient, est un réflexe auquel on a imposé la condition de se présenter au moment où la vérité recherchée est en vue: ce réflexe est donc un réflexe conditionné comme disent les psychologues. Nous pouvons donner de la radiesthésie cette définition générale:


un moyen de connaissance qui utilise un réflexe conditionné à la vérité recherchée.


Conditions de réussite



La première condition pour réussir en radiesthésie est une neutralité complète: la façon dont la vérité est obtenue par le radiesthésiste est si subtile que la moindre supposition, la moindre idée concernant la solution cherchée vient s’imposer en empêchant la véritable divination de se produire.


Il est donc nécessaire de :

 Ne rien imaginer

 Ne rien se laisser suggérer

 Rester neutre, indifférent au résultat


Si nous ne remplissons pas ces trois conditions à considérer comme absolues, autant ne pas se servir d’un pendule.


Mise sur Indigo



L’indigo est la couleur traditionnellement attribuée au chakra frontal, autrement appelé par certains « troisième œil ».


La mise sur indigo est une méthode qui consiste à concentrer les énergies qui nous alimentent au niveau de ce chakra frontal. En faisant cela nous nous détachons d’une part des influences extérieures et d’autre part nous augmentons notre capacité de clairvoyance.


Nous nous placerons dans un endroit neutre (pas de nuisances géobiologiques) et calme, soit assis le dos bien droit les deux pieds au sol et nous visualiserons des racines qui s’enfoncent à partir de la plante de nos pieds profondément dans le sol, cela pour s’ancrer.


Ensuite nous visualiserons l’énergie tellurique (de la terre) également appelée « énergie mariale » ou de « la mère » qui pénètre en nous par le chakra périnéal, remonte successivement par l’ombilical, le plexus solaire et atteint le cardiaque où elle forme une roue ou une boule d’énergie (de lumière).


Une fois cet état atteint, nous visualiserons l’énergie cosmique, autrement appelée « énergie du père » qui pénètre en nous par le chakra coronal (couronne), puis descend par le frontal, le gorge pour atteindre le cardiaque ou elle se mélange à l’énergie tellurique pour amplifier la boule d’énergie formée par l’énergie tellurique.


Nous prenons conscience de cette puissance qui se développe en nous puis nous faisons monter cette boule de lumière au niveau de notre chakra frontal (troisième œil), nous sommes dès lors sur « Indigo » et nous pouvons commencer à travailler avec le pendule, les baguettes, l’antenne de Lécher, etc…


Le pendule



Un pendule, en radiesthésie (comme d’ailleurs en physique est constitué par un poids suspendu par un fil à un point d’attache.


Le radiesthésiste tient, entre le pouce et l’index de la main droite, le fil (ou la chaînette du pendule. (le gaucher utilisera sa main gauche)


Personnellement je conseille des pendules relativement lourd et ma préférence va au bois ou à la céramique ou encore le quartz de préférence au métal toujours plus sensible aux éventuelles émissions électro-magnétiques environnantes.

"Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité. Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action".

Les principes de base :

En premier lieu, il est important de préciser "de quoi on parle", car il y a plusieurs "conception" de la radiesthésie :

► 1 - purement physique. Il n’y aucune “convention mentale”. Le pendule réagirait seul aux ondes émises. Un grand prof (dont j’ai oublié le nom) expliquait qu’il y aurait des particules de magnétite dans nos cellules, et que ces particules réagiraient à des ondes reçues, etc, etc...

Ça n’a rien à voir avec ce que l’on fait. C’est plutôt le travail des sourciers ou des géobiologues. Il ne s’agit que de capter des réactions du pendule ou des baguettes par rapport à des ondes émises par des objets ou par l’eau.. On laisse faire et on observe.

► 2 - mentaliste. Pour les “mentalistes”, c’est notre cerveau, notre subconscient qui fait tout. Il n’existe pas d’aide extérieure, pas de spiritualité, il n’existe pas “d’Esprits Supérieurs”. La non plus, il n’y a pas besoin de convention mentale. Tout se passe dans notre “MOI supérieur”.

► 3 - spirituelle. C’est ce que je pratique et que j'enseigne pendant les séminaires : On n’est pas seuls. On reçoit les informations et l’aide nécessaire par des “Esprits supérieurs” (nos guides - on peut appeler cela comme on veut . . . c’est un peu une sorte de “chanelling” ) la convention mentale est là très importante.


Mais pour parler de "radiesthésie", pour admettre, pour comprendre la radiesthésie, avant toute autre chose, ce qu’il faut savoir, ce qu’il est très important de comprendre, c’est que TOUT est énergie.

Même la matière paraissant la plus inerte n'est en réalité qu'une forme particulière et concentrée d'énergie".

Ce n'est pas moi qui le dit : je l'ai lu dernièrement sur une publication en provenance du CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire, situé aux portes de Genève, où se trouvent les plus grands anneaux d'accélération des particules) :

Plus concrètement, toute particule, toute matière, tout être vivant possède un "Taux Vibratoire" qui lui est propre, et une charge énergétique (on ne peut pas dire électrique, mais ça y ressemble).

Tout étant en relation, l'information EST la base du fonctionnement de tout ce qui existe.

Et l'information est toujours présente, toujours transmise, de particule à particule, de la fourmi aux étoiles, car tout est en relation dans l'Univers 
(voir Hubert Reeves).

► Il faut également admettre, accepter, que chaque objet, chaque être vivant (plante, animal, être humain), chaque situation, émet en permanence la totalité des informations le ou la concernant, et que ces informations semblent exister, persister, hors de notre temps et de notre espace, dans la grande bibliothèque universelle, qu’on appelle “les anales Akashiques”.

Si, après un certain travail personnel, on est capable de se connecter avec ces “champs de conscience supérieure”,
il n’y a pas de limite aux informations que l’on peut obtenir, ni aux influences qu’on peut avoir et à ce que l’on peut faire.


 Et l’outil idéal, la “science” la plus efficace pour se connecter à ces informations, c’est la radiesthésie.

La radiesthésie existe depuis la nuit des temps. Les médecins de l’ancienne Egypte des Pharaons utilisaient déjà le pendule (on dit qu’elle nous aurait été apportée par les survivants de l’Atlantide).

- La pratique de la radiesthésie ouvre des portes vers des domaines insoupçonnables pour autant qu’on la respecte, et qu’on ne l’utilise pas comme un jeu de salon. C’est une science qui n’a pas vraiment de limites, sauf celles que l’on se met soi-même.

Dites-vous bien que ce ne sera JAMAIS “le pendule” qui vous refusera une réponse, mais votre subconscient qui “bloque”.
Un simple manque de confiance... Un manque de “Foi”.


Grace aux informations qu'elle permet d'obtenir, la radiesthésie permet donc d'établir des bilans de santé physiqueénergétique, et psychique extrêmement précis, d'avoir accès à des informations qui restent totalement hors de portée des moyens traditionnels, et selon les cas, d'apporter les "corrections", ou de prendre les dispositions nécessaires au rétablissement de l'harmonie et de la santé, de mettre des barrières et des protections contre la malveillance, de débloquer des situations et résoudre des problèmes dont l'origine est souvent "oubliée" (petite enfance, naissance, mémoire de décédés, mémoire des murs, "vies antérieures", mémoire héréditaire, etc...)

MAIS, la grande règle à respecter est de ne JAMAIS travailler pour le mal, ne jamais nuire à qui que ce soit, même si c’est quelqu’un qui vous a fait beaucoup de mal.C’est un engagement solennel que vous devez prendre.


Quelques précisions complémentaires :



Il y a deux “niveaux” dans ce qu’on a coutume d’appeler la “radiesthésie” :

1 - Réceptif :
C’est la radiesthésie classique. On demande des informations et on obtient des réponses, ça s’arrête là.
C’est particulièrement le cas tant qu’on reste uniquement dans le domaine de la radiesthésie médicale. Il n’y a pas de gros problème. Bien sûr il faudra être parfaitement à l’aise avec le pendule pour obtenir des résultats fiables, mais on reste dans l’attente : on demande des infos, si on a une bonne “connexion”, on reçoit ces infos, et on peut les utiliser, établir des bilans, conseiller les gens... Mais on n’intervient pas.

2 - Actif :
Là, en plus du réceptif, on intervient en “soins” énergétiques, on “envoie” des informations aux cellules, à l’organisme de la personne soignée. Mais ce n’est plus à proprement parler de la radiesthésie, c’est de la guérison énergétique et spirituelle, c'est un travail de "guérisseur".

Et c’est particulièrement vrai dès que l’on aborde le problème des entités, et ça devient vraiment beaucoup plus difficile. Il vous faudra beaucoup de travail et d’exercices avant d’en être capables.

Les maîtres mots sont et resteront toujours : Patience, confiance (la FOI), ténacité, persévérance, beaucoup de force mentale, il faudra ignorer la peur, et faire beaucoup, beaucoup d’exercices, car on ne se contente plus de demander des informations, on passe à la dimension supérieure : on intervient directement.


baguettes, l’antenne de Lecher, les cadrans, les mains, et également la volonté, la force mentale, le VERBE...

Quel pendule ??? - Vous lirez sur internet, ou dans des livres, qu’il existe des pendules récepteurs, des pendules émetteurs, des pendules pour les couleurs, etc...
Tout cela n’existe pas. Il faut bien comprendre que le pendule (ou les baguettes, ou l’antenne de Lecher...) n’a STRICTEMENT AUCUN pouvoir. Ce n’est qu’un outil... c’est le stylo de l’écrivain, la truelle du maçon... (et ce n’est pas parce que vous avez trouvé le stylo de Victor Hugo que vous allez écrire comme lui !! )
Tout se passe “ailleurs”. On reçoit l’information demandée, on la transmet au pendule par l’intermédiaire de notre bras, et on lit les réponses sur les cadrans utilisés.

► Vous trouverez (sur internet, dans les magasins “ésotériques”) toutes sortes de pendules, plus “jolis” les uns que les autres.
Des pendules en cristal, en pierres “spéciales”, des pendules en métal, des ronds, des gros, des petits mignons... des pendules pour ceci, des pendules pour cela...
Bien sûr, n’importe quel pendule peut faire l’affaire (si vous voulez “jouer” avec), mais il faut être sérieux : si vous voulez vraiment “travailler” en radiesthésie, il vous faut un “outil” professionnel (imagineriez vous un artisan travailler avec des outils “bas de gamme” achetés dans un supermarché ??)

La forme du pendule, son poids, le matériaux dont il est composé (pendule “Egyptien”) sont très importants pour la qualité (précision et rapidité) de lecture des réponses sur les cadrans.

► Votre tenue et la Tenue du pendule sont très importants :
Toujours avoir une bonne tenue et attitude générale (pas “vautré” sur la table), bras plus ou moins horizontal, coudes pas posés sur la table (sauf cas particuliers) et essayer d’avoir un minimum d’ordre sur la table et dans les papiers.
Respecter la longueur de la ficelle... etc... C’est simplement du respect.

 Quelques conseils supplémentaires

Pour obtenir de bons résultats, lorsque vous serez chez vous, essayez de trouver un endroit calme et silencieux, où vous pourrez être seul et que vous consacrerez à vos recherches radiesthésiques.
Au début, essayer de venir tous les jours à la même heure, pour vous entraîner. Cela doit être vécu comme un rendez-vous journalier avec votre subconscient ou votre guide spirituel (essayez de faire cela pendant l’habituel “cycle des 21 jours”)

Plus tard, I'heure et le lieu auront moins d'importance, cela influencera moins vos résultats.
- Quelques minutes de méditation, relaxez vous, soyez silencieux et "lâchez prise" (état alpha) puis commencez vos exercices...

- Quand on commence la radiesthésie (et parfois même quand on pense avoir déjà une certaine expérience, mais qu’on n’a pas eu une bonne formation de base, et qu’on a pris de mauvaises habitudes) il faut savoir garder beaucoup d’humilité et faire preuve de patience, et surtout ne pas se décourager si on n’obtient pas de résultats spectaculaires dès les premiers jours : Ce n’est pas après UN séminaire que vous allez savoir tout faire et que vous aurez tout juste. Vous aurez les outils et les bases, mais il faudra encore beaucoup de travail personnel pour atteindre un bon niveau. Il ne faut surtout pas “prendre la grosse tête”, ni "se prendre pour Gandalf" dès les premiers jours !!!

- Notre premier et plus grand adversaire est notre égo. Il faut vraiment savoir rester humble et toujours continuer à apprendre, et travailler, travailler.... et comme les musiciens : faire ses gammes tous les jours - et remercier lorsque l’on a de bons résultats.

 Loi Universelle Apparente :

Vous devez savoir qu'il exister une loi universelle pouvant s'exprimer à I'aide de I'expression “on récolte toujours ce que I'on sème . . .” (effet boomerang) - attention au choc en retour !

1 - Faites de la radiesthésie pour votre bien et le bien d'autrui.

2 - N'utilisez jamais vos capacités à des fins néfastes ou dans le but de vous enrichir (bien sûr, vous avez le droit d’utiliser vos capacités dans le but de subvenir à vos besoins ou ceux de votre famille).


N'oubliez jamais que le fait de pouvoir faire de la radiesthésie est un cadeau, une chance, et qu'il faut savoir l’utiliser pour le bien de tous. Ne restez pas dans l’égoïsme (je ne veux l’utiliser que pour moi et ma famille...)


 Les outils :

Le pendule bien sûr (c’est le symbole de la rad), mais il y a aussi les  Exemple de la radio ou télévision :

Si vous rendez visite, en plein Kalahari ou au milieu de la forêt équatoriale, à une peuplade primitive, et que vous montrez un poste radio à un indigène qui n'en a jamais vu, il va être fasciné, impressionné, et peut-être terrorisé d'entendre des voix sortir de la boîte. Vous tournez le bouton, les voix changent, parlent dans une autre langue, chantent, ou vous obtenez de la musique.

Toutes ces voix, cette musique, ces émissions différentes sont là, présentes au même endroit, en même temps. Pour le "sauvage" qui ne comprend pas comment ça marche, c'est de la sorcellerie. Maintenant, si vous le rassurez, lui expliquez comment mettre en marche et tourner les boutons pour changer de longueur d'onde, il saura s'en servir et recevoir des informations.
Il ne comprendra toujours pas le fonctionnement, ignorera tout des ondes, mais pourra impressionner ses copains avec sa "sorcellerie".

Il en est de même pour la radiesthésie, et nous sommes dans la situation du "sauvage" : les informations sont là, toutes présentes, en même temps, au même endroit, mais sur des ondes différentes de celle de la radio. Il suffit d'avoir le bon récepteur, de savoir "tourner les bons boutons" et nous obtenons les réponses... Sans savoir, ni comprendre "comment ça marche".

Le pendule ne se trompe jamais, et donne TOUJOURS une réponse aux questions qui lui sont posées (si l'information est disponible). Le seul problème est de savoir poser les bonnes questions, des questions qui ne peuvent présenter AUCUNE ambiguïté, et ne tolèrent que deux réponses au maximum (OUI ou NON, ou une valeur sur un cadran) ... et bien sûr, ensuite, il faut savoir interpréter les résultats.


 Le jeu :

Dès que l'on parle radiesthésie, on nous demande fréquemment quels seront les numéros gagnants du prochain loto... Ce n'est pas notre but, et même si certains résultats pouvaient être obtenus, cela va à l'encontre de la déontologie et de la démarche logique de la radiesthésie. La radiesthésie sérieuse n'est pas un jeu de salon.

 La dépendance :

Attention de ne pas tomber dans les excès (tous les excès sont nuisibles, en toutes circonstances...).

Beaucoup trop de gens qui se sont intéressés à la radiesthésie, en deviennent totalement dépendants et vivent littéralement "le pendule à la main". Ces personnent perdent tout libre arbitre et ne décident rien sans "demander au pendule".

Comme la plupart du temps, ils ne possèdent pas le "détachement" (et souvent l'expérience) nécessaires, leurs recherches sont entachées d'erreurs, ce qui les conduit à prendre des décisions qui vont à l'encontre du bon sens.

De grâce, gardez votre indépendance.
Chaque individu est tenu de prendre ses décisions personnellement, par choix délibéré, après réflexion.

Le pendule peut vous aider, il peut vous donner des indications, vous apporter certaines informations, mais dans tous les cas, la décision finale vous revient.


 Ce qu'il faut savoir :

La radiesthésie mentale ne fonctionne que si celui qui la pratique est en parfaite harmonie avec lui-même, et avec les forces profondes de la nature.

Quel que soit le "don" et les "capacités de perception extrasensorielles" que vous ayez au départ, il est nécessaire de beaucoup travailler, de se perfectionner, d'être humble par rapport à toutes ces énergies qui nous entoures, même si on ne les comprend pas toujours ...

Lorsque vous commencez, la chose primordiale est l'établissement d'une "convention mentale" qui, au début, peut être très simple (on peut toujours la revoir par la suite), mais qui doit aussi comprendre un certain nombres d'engagements que vous prenez vis-à-vis de vous-même et de toutes ces puissances que l'on découvre petit-à-petit, et à qui vous "demandez" de vous aider.

Chacun se doit d'agir en fonction de sa propre conscience, de l'engagement et de la compréhension qu'il a des forces de la nature et du respect de l'Univers.

En cette période que nous vivons, et qui coïncide avec une modification profonde de toutes les données fondamentales de notre société, une détérioration de la qualité de notre environnement, et le passage à l'ère du Verseau, un grand nombre de forces sont en présence.

Les forces du mal, les forces négatives font un retour en puissance. On assiste à une recrudescence des actes de sorcellerie et de malveillance, à un retour vers les sciences occultes, et plus que jamais, à une lutte entre les force du bien et les forces mal.


De l'importance de pouvoir (savoir) tester...
ou l'importance de la radiesthésie...


 Pour tout problème de santé, après les premières interventions d’urgence, et l'élimination des symptômes les plus douloureux, la chose la plus importante à faire, indispensable, est donc de rechercher la cause initiale du problème, et sa solution. Et je dis bien solution définitive (guérison) et non suppression des symptômes.

Comme expliqué ailleurs, le corps humain 
(comme la plupart des organismes existant sur la planète Terre) est une machine absolument admirable et capable de s’adapter à toutes sortes de situations.
Quelle que soit “l’agression”, il va toujours essayer de trouver des solutions pour s’adapter, pour “faire avec”.

C’est merveilleux...   mais c’est un piège. Un piège dangereux.

Car oui, quel que soit le problème rencontré 
(sauf bien sûr dans certains cas extrêmes), une fois le traumatisme initial surmonté, on commence à “aller mieux”. Peu à peu, l’organisme a mis en place des solutions de sauvegarde, et se débrouille pour survivre. De plus, on va probablement prendre quelque "produit" (de manière empirique ou conseillés par un thérapeute - remède allopathique ou produit naturel) qui va calmer, éliminer les symptômes. On est rassuré, ça va mieux, donc on est sur la bonne voie...

Et c'est là le danger.
Car si on n’a pas identifié la cause initiale et trouvé les “remèdes” (les solutions) pour éliminer cette cause, RIEN n’est réglé.

La cause initiale du problème étant toujours là, même mise en “veilleuse” par l’organisme, les symptômes vont peu à peu diminuer et peut-être disparaître, mais “la cause” va continuer sournoisement à diffuser ses nocivités, et comme on ne va pratiquement JAMAIS la trouver (plutôt : jamais la rechercher - ni rechercher la solution)à terme va survenir une “maladie froide”, maladie “auto-immune”, sclérosée, grave, un vieillissement prématuré, et malheureusement souvent un décès prématuré.

    

Or la grande majorité des thérapeutes (presque tous, ce qui est normal, qu’ils soient médecins ou naturopathes), quelles que soient leurs capacité et expérience, soignent le patient avec ce qu’ils ont appris (ce qui est logique !) : On a appris pendant les formations (ou par expérience) que “tel produit” - ou médicament - appliqué correctement élimine tel ou tel symptôme, donc on applique...

Résultat : on élimine les symptômes, le patient va mieux, on est content... mais on ne “guérit” pas réellement (ou pas toujours) le malade, et à terme, de graves complications peuvent survenir.

Il est donc très important de comprendre que pour tout problème de santé, quel qu'il soit, si l’on souhaite VRAIMENT guérir la personne (et pas seulement la “soigner”), il est indispensable d’avoir les outils, les moyens qui nous permettrons :

1. - de rechercher la cause initiale du problème, la cause véritable, et sa solution,

2. - de pouvoir tester les produits ou techniques à employer, afin d’éviter les erreurs.


Toute technique de “test” permettant d’entrer en contact avec les informations concernant la personne, d’être en “empathie” avec le patient, est valable, mais la plus efficace est sans conteste la radiesthésie médicale.


Un bon "nettoyage énergétique", c'est l'élimination de toutes les pollutions qui perturbent le bon fonctionnement de l'organisme et détruisent la qualité de la vie :
Entités, magie, malédictions, malveillances, pollutions diverses, ainsi que TOUS les blocages (blocages physiques, énergétiques, psychiques, émotionnels, transgénérationnels, blocages alimentaires, etc...) et toutes les pollutions.

Ce simple "nettoyage" va déjà permettre de remonter considérablement l'énergie, et d'éliminer beaucoup de "symptômes" qui perturbent la vie de bien des gens.


Accueil

Les tarifs de nos pendules

Contact

Le pendule radiesthésie

Le pendule du guérisseur

Équilibrer vos Chakras

Sixième sens et intuition

pendule de radiesthesie à la fois émetteur et récepteur.jpg pendule de radiesthesie boutique vente de pendule radiesthesie.jpg pendule de radiesthesie divinatoire et radiesthesie.jpg

Les Ondes de Formes Radionique

CONTACTEZ-NOUS !

Quelque chose à nous dire ?

Besoin d’un conseil pour choisir votre pendule divinatoire ?


Une question sur votre commande ?


Un petit mot ?

Ecrivez-nous à : contact@pendule-de-radiesthesie.fr

Numéro de téléphone : 07 49 29 16 28


Adresse : Boutique Pendule radiesthésie

6 Rue nelson mandela

Ambares et lagrave 33440

A bientôt !

Pendules Divinatoires - Boutique ésotérique

Voici quelques informations utiles concernant les données : Ces liens pointent vers d'autres pages de notre site internent !



Pour protéger notre fabrication : l'Institut international de la propriété. Dépôt auprès d'une société de certification ou d'un huissier de justice, le droit d'auteur, le terme «œuvre» recouvre toute une gamme de créations et de copies.

Tous Droits Réservés - Boutique en ligne de pendules divinatoires et pendules de radiesthésie

LE PENDULE pour LES JEUX DE HASARD Pendule "Chiffres" (spécial Loto/Keno)
Pendule de haute précision, permet de travailler dans tous les domaines, vente de pendules de radiesthésie haute qualité, votre pendule qui importe, c'est la qualité de la relation entre votre pendule et vous, si vous voulez obtenir des réponses sûres, il vous faut un pendule haute qualité fiable, Haute qualité vibratoire, pendule universel par excellence.

La radiesthésie a pour but de percevoir au moyen d'un pendule haute qualité les vibrations émises par des personnes, des animaux, des choses, la plus haute antiquité pour leurs vertus magiques dans l'art divinatoire, le plus puissant et le plus sensible des pendules, usages du Pendule en Cristal de Roche, utilisé dans un cadre aussi bien personnel que professionnel.